top of page
  • Photo du rédacteurPriscilla Brouillet

[Portrait] Tiffanie Josse Consultante en Résilience climatique

Dernière mise à jour : 7 févr.

Dans le cadre de notre cycle dédié à la résilience climatique, découvrez le portrait de Tiffanie, notre experte sur le sujet, et sa façon d'incarner la raison d'être d'ELAN et de la décliner dans son activité.




En quoi consiste ton métier très concrètement ?


Aujourd’hui, nous conseillons les collectivités, investisseurs, promoteurs sur l’adaptation au changement climatique des biens immobiliers et de l’aménagement des territoires.


La résilience est un sujet qui prend de plus en plus d’ampleur en raison des différentes catastrophes observées dans le monde : inondation d’Aout 2021 en Europe et impacte sur les bâtiments et les infrastructures ; fonte du bitume lors des canicules en Amérique (2021).


Les acteurs de l’immobilier commencent à se poser la question de la résilience de nos bâtis et de nos constructions. Cependant, il est difficile pour eux de percevoir les risques et impacts des aléas climatiques dans 10, 20 et 30 ans sur leurs actifs.


Chez ELAN, nous les conseillons et les accompagnons pour diagnostiquer les risques et mettre en place une stratégie d’adaptation afin de rendre leur patrimoine résilient face aux événements futurs. En d’autres termes, anticiper et investir aujourd’hui pour limiter les coûts des dommages et dégâts demain.


La phase de diagnostic se traduit par une étude des aléas climatiques (avec un partenaire climatologue), une étude technique et une analyse des risques et des coûts d’inaction.


En réponse, nous préconisons des solutions d’adaptation, regroupées par stratégies et en fonction d’investissements plus ou moins importants.

Comment contribues-tu à bousculer les pratiques de l'immobilier et à être créatrice de valeur pour tes clients ?


L’accompagnement et le conseil auprès des acteurs de l’immobilier passe également par une phase de sensibilisation aux enjeux et aux risques du changement climatique. La comparaison entre les coûts d'inaction des dommages et dégâts de demain et les investissements résilients d'aujourd'hui permet de convaincre les acteurs de l'immobilier d'engager des stratégies d'adaptation.


Les solutions que nous préconisons permettent également aux actifs ou aux territoires de gagner en visibilité financière et en valeur vénale.


De plus, nous bousculons également les pratiques de l’immobilier en apportant des solutions davantage fondées sur la nature, qui ont pour objectif à la fois de gérer des fortes précipitations, des inondations, et de créer des îlots de fraicheur en combattant les fortes températures.


Nous travaillons sur la rénovation des bâtiments pour réduire leur vulnérabilité face aux aléas climatiques. Et sur la conception, pour garantir, en phase de construction, la prise en compte de l’ensemble des enjeux environnementaux liés à la localisation.


Par la suite, notre objectif est de permettre une diminution du coût des assurances pour des actifs ayant implémentés des solutions d’adaptation au changement climatique.


Qu’est-ce qui te plait le plus chez ELAN ?


La diversité des profils et des expertises est un atout chez ELAN. Moi-même, travaillant sur la thématique de la résilience, je croise plusieurs autres thématiques (biodiversité, énergie, carbone…). Je m’épanouis car je peux travailler en collaboration avec les autres expertises et même réaliser des études (biodiversité, carbone…) pour enrichir le sujet de la résilience. C’est une force.

187 vues0 commentaire
bottom of page