• ELAN

[Portrait] Laure Frémeaux, Consultante Senior Ecologue

Mis à jour : mars 22

Découvrez le métier et les missions de Laure, sa façon d'incarner la raison d'être d'Elan et de la décliner dans son activité.



En quoi consiste ton métier très concrètement ?

En tant que consultante en écologie, je peux accompagner mes clients de différentes manières. Dans la majorité de mes projets, j’ai un rôle d’AMO écologue, je conseille les maitrises d’ouvrage et les maitrises d’œuvre des opérations immobilières pour une meilleure prise en compte de la biodiversité aussi bien sur le plan stratégique que technique. Je suis également Assesseur BiodiverCity et AMO Effinature. A ce titre, j’évalue le niveau de performance biodiversité des projets dans un objectif de labellisation ou de certification.


Enfin, j’accompagne certains clients pour prendre en compte la biodiversité, non pas à l’échelle d’un projet, mais à l’échelle de leur stratégie d’entreprise. Au-delà des sujets purement liés à la biodiversité, je travaille au développement de nouvelles offres plus transversales, en lien avec d’autres compétences de l’entreprise telles que le biomimétisme ou le carbone.


Comment contribues-tu à bousculer les pratiques de l'immobilier ?

On a longtemps considéré que la biodiversité et la ville étaient opposées. On sait aujourd’hui que la nature est nécessaire au maintien d’un environnement viable en milieu urbain. Elle participe à la gestion des eaux pluviales, à la réduction de l’effet d’ilot de chaleur urbain, au maintien de la qualité de l’air et à notre bien-être - la crise sanitaire liée au COVID-19 l’a largement démontré -.


Mon objectif est d’inciter les porteurs de projet à concevoir les espaces verts davantage comme des écosystèmes que des espaces esthétiques et ainsi optimiser leur fonctionnalité et donc les services qu’ils rendent aux populations. Cette approche répond aux enjeux du contexte de changement climatique dans lequel nous nous trouvons et également aux attentes des habitants et des usagers des villes.


Afin d’inciter mes clients à changer leurs pratiques, je participe avec le reste de l’entreprise au déploiement de nouvelles façons de travailler : les ateliers de co-design, les sessions d’acculturation à de nouveaux enjeux en utilisant des outils tels que la Fresque du Climat ou de la Biodiversité.


Qu’est-ce qui te plait le plus chez ELAN ?

Au-delà de l’intérêt que je porte aux projets sur lesquels je travaille, dont certains à l’international ou pour des événements majeurs tels que les JOP24, j’apprécie particulièrement la confiance que l’on m’accorde au sein d’ELAN, qu’elle vienne de ma hiérarchie ou de mes collègues.

Cette confiance me permet d’organiser mon travail de la façon qui me parait la plus pertinente, mais également de proposer et de pousser des sujets innovants, ou encore de participer à l’organisation et de développer l’équipe à laquelle j’appartiens.

87 vues0 commentaire