• Noémie Colleu-Muret

LA VILLE DE DEMAIN SERA RÉSILIENTE, PRODUCTIVE ET INCLUSIVE

Mis à jour : 26 sept 2018

Retours sur le Fab City Summit 2018 – La Villette, Paris


Les 12 et 13 juillet 2018, le Fab City Summit s’invitait au parc de la Villette à Paris. Workshops, meetups, talks se sont déroulés autour des thématiques du digital, de l’open source, de l’économie circulaire, de la space ecology, de la bio inspiration… De nombreux makers, chercheurs et acteurs publics sont venus partager leurs travaux, réflexions et préoccupations dans une ambiance conviviale.


La Prairie du Canal, Bobigny

« La résilience, c’est l’utopie accessible qu’il nous faut atteindre pour continuer d’avancer. »

C’est sur ces mots que Jean-Louis Missika (adjoint urbanisme, projets du Grand Paris) ouvrait le Fab City Summit jeudi matin devant un auditoire alerte, composé des makers et thinkers, producteurs de la ville de demain.


Le constat est simple et unanime : nous sommes allés trop loin. Le monde se fragilise et s’effondre en silence. Il faut agir sans plus attendre, l’urgence est là.


Les villes hébergeront près de 70% de la population en 2050 (ONU). De fait, elles font l’objet de maintes utopies urbaines...



Villes productives, villes résilientes, villes inclusives


Mais quel est le sens de ces mots ? Ils soutiennent un point de vue, une position, un projet particulier : celui des villes souples - qui s’adaptent aux changements - et résistantes face aux bouleversements naturels ou engendrés par l’homme. La loi du plus fort devient (heureusement !) désuète face à l’entraide, la coopération, le foisonnement, la diversité.


Bref, ce projet est celui de la ville de demain, dans laquelle la Fab City et ses partenaires se positionnent comme acteurs du changement.


Fichtre que c’est rassurant de voir tant d’esprits éveillés, traitant la problématique de plein front ! Se posant les bonnes questions et expérimentant des solutions pour transformer nos modes de vie.


Car les questions qui se posent plus largement sont :

  • Le reversible. Le retour en arrière est impossible, alors comment initier aujourd’hui les grandes tendances qui permettront de faire muter le système linéaire vers une trajectoire circulaire ?

  • Le scalable. Les makers conçoivent, partagent et réfléchissent ensemble pour apporter des réponses aux problématiques globales. Comment les meilleures solutions expérimentées à l’échelle locale et hyper locale seront-elles transposables pour un changement global du système ?

  • Les possibles. La science, les arts et la nature se croisent et laissent entrevoir un autre monde possible. Comment s’inspirer de la sagesse qu’elles dégagent pour réinventer un système durable ?

Dès septembre, on reviendra avec cette petite série sur ces grands axes de réflexion qui permettent d’appréhender et de concevoir la ville de demain. Arriverons-nous à transformer les villes pour les rendre véritablement résilientes ?



#FabCity #Summit #Résilience



Pour aller plus loin :

Y. FijalkowI, Dire la ville c’est faire la ville : la performativité des discours sur l’espace urbain, Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d’Ascq, 2017, p.196

P. Servigne, Comment tout peut s’effondrer : petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, Anthropocène, Le Seuil, Paris, 2015, p.304