• ELAN

ELAN, créateur de valeur d'usage biophilique

Mis à jour : il y a 6 jours

Le vivant, le biologique montre son importance, une valeur d’usage pour ceux qui en ont le plus besoin : les urbains.


ELAN, depuis 10 ans est leader du Conseil en Biodiversité en immobilier grâce à ses écologues, tous experts engagés et engageants. C’est une équipe qui parle d’une seule voix, celle de l’intégration de la biodiversité en ville, pour promouvoir l’expérience de nature dans la construction.


Entretien avec notre écologue référent, Olivier Lemoine (@ELAN_Ecologue)



Olivier, dans les enjeux des acteurs de l’immobilier, comment identifiez-vous ce besoin grandissant de reconnexion entre l’homme et la nature ? 

Du côté client, il y  une demande croissante pour avoir accès à des espaces extérieurs, plus nombreux plus riches et variés que des espaces verts, y compris sur le bâti : besoin de vues, de soleil, de plantes qu’on fait pousser et même de chants d’oiseaux en ville.  C’est une question de bien-être, mais qui se renforce avec les sujets d’écocitoyenneté. Après le confinement très printanier, les gens ont cité, parmi le critère le plus important critère d’appréciation d’un logement, l’accès à un jardin pour 64%, et  pour 32 % à un petit espace extérieur : balcon, terrasse,  patio… (Enquête BNP PRE, IFOP, avril 2020). 

Du côté de l’offre, il y a la RSE des entreprises immobilières et de la construction qui peut les inviter à participer à un cadre de vie plus écologique visible.

Quant à nous chez ELAN, nous parlons de valeur d’usage biophilique des actifs immobiliers.

Quelles sont les méthodes d’accompagnement et les solutions concrètes proposées par ELAN pour apporter la valeur écologique aux projets immobiliers et ses usagers ? 

Le Label BiodiverCity®, que nous avons initié avec l’association CIBI (Conseil International Biodiversité et Immobilier), répond à un besoin d’acculturation sur ces sujets et propose une démarche de projet nouvelle et complète. Car souvent la première intention est une demande d’amélioration de l’image : entrée qui est une incomplète compréhension de l’enjeu énorme du biologique. Nous accompagnons un cheminement qui s’appuie sur l’engagement du maitre d’ouvrage.  A côté de ce label, nous conseillons, nous acculturons sur ces sujets, en nous appuyant sur des bases scientifiques et d’ingénierie écologique, en travaillant beaucoup avec les paysagistes et les architectes.


ELAN intervient d’ailleurs de plus en plus sur les stratégies politiques de biodiversité des acteurs de l’immobilier. Et je suis moi-même officiellement Directeur scientifique et technique et du CIBI.



Quels sont les projets inspirants qui illustrent l’accompagnement d’ELAN ? 

Nous restons dans la dynamique des acteurs engagés. ELAN est Leader de cette démarche de Conseil biodiversité en Immobilier depuis 10 ans, nous avons  labellisé 40 % des projets BiodiverCity ®. 

Pour les réalisations, personnellement j’adore pour sa valeur d’usage biophilique, le Projet des Héliades à Angers porté par Podeliha, une conception-construction modeste de 70 logements sociaux réalisés avec Bouygues Bâtiment Grand-Ouest. Mais c’est devenu un lieu de vie magnifique, également le premier habitat social à énergie positive. ELAN a accompagné l’équipe projet dans l’obtention de la labellisation BiodiverCity et la biodiversité, les jardins, ont été une thématique environnementale majeure, tant sur le plan écologique que sur le plan social.



On a aussi accompagné en biodiversité des beaux projets en  commerce (OUTLET  ADVANTAIL à Honfleur) intégré dans le paysage écologique d’estuaire au pied du pont de Normandie, ou les bureaux Chapelle international avec ses terrasses jardins.

Le centre commercial d’Honfleur à la livraison (architecte Edouard FRANCOIS, Paysagiste, Compagnie du paysage) – labellisé BiodiverCity par ELAN.

Crédit Photos : Olivier Lemoine.


La nature en ville, notamment dans l’ilot bâti, est un sujet qui prend corps.